mardi 16 décembre 2008

Où il est question d'églises, de pain d'épice et de bonnet...

En cette période d'affluence touristique dans ma belle ville alsacienne (affluence particulièrement dense cette année, grâce au très onéreux tigivi, comme quoi les gens ont les moyens tout de même), outre me faire piétiner et bousculer comme jamais, je suis régulièrement témoin d'une scène qui me réjouit beaucoup :

Un groupe de touriste, généralement familial et mené par un mâle dominant très sûr de lui (mais parfois ce sont simplement des touristes très-très étrangers -comprendre qu'ils viennent de vraiment loin-) commente ouvertement et de façon assez sonore une petite église catholico-protestante (oui, elle est coupée en deux, catho d'un côté, protestante de l'autre, je trouve ça assez fun). En décrivant assez clairement la cathédrale et son histoire... Je suis toujours partagée quant à la conduite à adopter dans ces cas-là. Me taire, dans la mesure où on ne m'a rien demandé, ou bien intervenir, dans un but pédagogique ? J'avoue que la plupart du temps je ne dis rien (ça arrive mine de rien assez souvent et je ne suis pas exactement guide touristique...), et je continue mon chemin en riant sous cape, sauf si les gens m'ont l'air sympathiques ou si le mâle dominant est particulièrement arrogant, alors j'aime bien me mêler de leurs oignons, histoire de montrer à sa progéniture que nul n'est infaillible...


A gauche, la cathédrale, à droite l'Église St Pierre le Vieux
Bon, OK elles ont toutes les deux un clocher...


Ce matin, c'était un petit couple de personnes âgées qui louait les talents de bâtisseurs des ancêtres de mes ancêtres avec beaucoup de douceur et d'admiration dans la voix. Je les ai trouvés mignons alors j'ai pris deux minutes pour leur expliquer ce qu'ils regardaient (après tout, une église bi-confessionnelle c'est assez rare pour être souligné) et leur indiquer la direction de la cathédrale. Ils ont réagi de façon charmante, et pour me remercier de leur avoir consacré ces quelques minutes, m'ont offert un morceau de pain d'épice...


Petit bonus au passage :
pour du pain d'épice qui déchire, allez donc faire un tour
au Paradis du pain d'épice, rue des dentelles
www.paindesoleil.com


Cette rencontre matinale m'a mise de bonne humeur et si j'avais pu, je serais partie bosser en sautillant d'aise. Ça m'aurait presque réconciliée avec les touristes, si je n'avais pas croisé 15m plus loin une horde de clones braillards, le bonnet lumineux de Père Noël greffé sur les oreilles...

Voici le genre d'horreur dont les gens s'affublent dans la rue cette année... Oui-oui vous avez bien vu... le Stetson de Noël avec tresses intégrées...
Mais il y a pire... le bonnet lumineux et... MUSICAL !!!

Oui je sais... c'est pas bien de se moquer !
Mais des fois c'est dur !

4 commentaires:

clo a dit…

huhuhu... c'est vrai que c'est pas la première fois que j'entends parler de cette confusion. en même temps St pierre le vieux, c'est la première qu'on croise quand on vient de la gare, non?
m'enfin quand même, bande d'ignares!

Denis a dit…

le Stetson de Noël c'est la classe à Dallas.

Cely a dit…

- Clo,
Oui, on va dire que c'est leur circonstance atténuante : c'est en effet la première église quand on vient de la gare... Ceci dit j'ai vu le même genre de scène devant St Paul, ce qui est déjà plus compréhensible (enfin sauf si on omet le fait qu'elle a bien ses deux tours, elle...)

- Denis,
Haaaaa OK c'est la tenue règlementaire pour les rodéos de rennes en fait ?? :o))

Poumok a dit…

Un escargot strasbourgeois ! C'est la 1ère fois que j'en rencontre hein dis-donc ! ;-)
Merci d'être passée par chez moi !