mardi 9 décembre 2008

De la jambe à l'épaule, il n'y a qu'un pas...

Vous l’aurez compris au ralentissement du rythme de mes billets, j’ai repris le boulot. Bon la bonne nouvelle c’est que ça fait du bien de sortir de chez moi ; la mauvaise c’est que ça va pas du tout mieux et que donc je vais bosser en boitant, genre j’ai pris 50ans pendant la nuit, et accessoirement en douillant sévère sur les trajets « Arrêt de bus/MaMaison ».
J’ai vu deux médecins et un kiné, qui sont d’accord sur une seule chose : yen a pour un moment ma p’tite dame (bah oui, depuis que j’ai 80ans on me donne du ma p’tite dame, allez comprendre). Trop youpie ! Ma vie manquait un peu de piment pour les fêtes…

Oui parce que c’est pas tout ça mais c’est pas tellement pour m’arranger c’t’affaire :
  • Premièrement, mes collègues, qui ont l’intéressante caractéristique commune d’être tous cinglés (j’vous jure, j’exagère pas ! A l’occase faudra que je revienne avec quelques anecdotes de bureau, ça vaut largement les accroches du jour, vous verrez !!) ont tendance à se prendre pour ma mère/ma grand-mère/mon médecin… chacun y va donc de son conseil plus ou moins idiot (yen a quand même une qui m’a suggéré d’immobiliser ma hanche… euh ouais… avec un plâtre du bassin tu veux dire ?? Ben nan pour ça faut être médecin, juste immobiliser, quoi…) qui va tout de même de la compresse chaude (ou froide, c’est selon) aux injections de morphine…
    Déjà les conseils à la con, c’est chiant, mais là c’est tous les jours depuis deux semaines et ça m’fait comme les jointures qui démangent, si vous voyez c’que j’veux dire… Oui parce qu’il semblerait que l’état de ma jambe soit devenu LE sujet de conversation (le it-sujet, quoi) au bureau. Chais pas, il font p'tet des paris, ou alors ils n’ont pas bien compris quand j’ai dit que « c’est bon yen a pour des mois on va pas en parler tous les jours non plus » parce que tous les matins j’y ai droit (x12 personnes) : « Oh ben ça va pas mieux ce matin dis-donc ! »… J’ai dans l’idée que le jour où ça commencera à aller vraiment mieux ça va hululer dans tous les coins.
  • Deuxièmement, difficile de le louper, mais le mois de Noël ben c’est maintenant. Et ce mois-là, c’est mon préféré ! J’adore me balader en ville et admirer les décos et les lumières, j’adore passer un mois à me creuser les méninges et fouiller partout à la recherche du cadeau parfait, j’adore me réchauffer les mains et le gosier avec un vin chaud et des marrons, et une gaufre et des braedele,… Bref en général en décembre il est assez rare que je reste enfermée à la maison. J’en profite, j’accumule de belles images en prévision du morne janvier qui fait bien pâle figure à côté de la scintillance de décembre.
    Or là, avec un rayon d’action de 100m autour de mon canapé, c’est légèrement compromis : ça va faire plus d’un mois que je sors à peine de chez moi…
  • Troisièmement, ben ça fait mal quand même.
  • Quatrièmement, Mamlacheffe insiste lourdement pour que j’aille voir un certain spécialiste qui me remettrait debout en un tournemain (mouais). Sauf que ce cher homme se trouve faire partie du comité de direction de ma boîte et que je tiens moyennement à exposer à mon employeur mes (lourds) antécédents jambesques (et ne me parlez pas du secret médical, hein, je les côtoie suffisamment pour que ça me fasse doucement rigoler… d’ailleurs quand bien même il garderait ça pour lui, il est assez difficile de garder le secret envers soi-même !). Donc je décline son conseil.
    Le hic c’est que j’ai comme l’impression qu’elle émet quelques réserves quant à l’authenticité de mon souci, devant mon refus de consulter un spécialiste compétent…
Du coup hier soir, après une journée de boulot complètement pourrie, après avoir limite rampé sur les derniers mètres avant ma porte, après une énième allusion de Mamlacheffe à ce médecin, après 753.428 questions relatives qui à l’usage d’une canne, qui à l’état de mes semelles, j’ai juste eu envie de réconfort…

Et ça c’est très mauvais ! Parce qu’au lieu d’appeler Môman ou le PCEP, ben j’ai allumé mon PC…

Et je me suis acheté ça :
Mon premier sac à main de fâââme (comprendre que mes autres sacs ils sont tout cheap, en tissus, multicolores de préférence...) en vrai cuir et tout et tout. J'espère juste que je vais pas regretter quand je l'aurai pour de vrai entre les mains...

Oui je sais... toutes les mêmes !

3 commentaires:

Fyfe a dit…

hiiiiii j'adore les sacs en cuir remonte moral :)
Ca marche trop bien tu vas voir, tu vas frotter ta joue dessus pendant des heures comme avec un doudou :)

Pour le reste, je compatis, je sature aussi avec les conseils des uns et des autres pour la gestion du portage d'alien ;) Bon courage !!!!

Mady a dit…

Et ça sent bon le cuir... c'est ç aqui réchauffe le coeur (je me suis achetée recemment un portefeuille... je le sentais tout le temps...)
Mais on a de partout les mêmes spécialistes du conseil en tout genre... le ponpon a été pour moi le jour où j'ai "juste" dit que le soir j'allais acheter mon frigo... tout le monde y est allé de son petit conseil (alors que je savais que ce n'est pas moi qui allait le choisir... je sevria juste à payer et signer le bon de commande!)..; alors imagine pour plus "grave".. c'est pour cela que je ne dis plus rien...

Cely a dit…

- Fyfe, Et tu crois que si je le frotte contre ma jambe ça aura un effet curatif aussi ?? ;o)))

En tout cas woui, je compatis tout plein rapport à ce que tes oreilles doivent entendre d'âneries concernant le portage d'alien. D'ailleurs je me demande, si un jour ça m'arrive, si je vais pas simplement prétendre que non-non, j'ai juste un peu abusé de la bière...

- Mady, j'espère que sa bonne odeur fera effet longtemps, parce que je crois qu'il me faudra la dose de remontage de moral ces prochains temps...
Pis huhu le coup du frigo, mince alors, je vois qu'il y a ce même genre de tordus partout !
Moi aussi au bureau je lutte contre ma nature et je dis rien de rien. Alors évidemment quand ça se voit, ben ils se jettent dessus comme la misère sur le peuple, hein...