lundi 28 juillet 2008

Un jour tant attendu

Parmi tous les artistes que j'aime, s'il y en a un que je ne pensais jamais voir en concert, c'était bien Leonard Cohen. Et pourtant...

J'ai toujours été bercée par ses chansons car Môman les écoutait souvent. Mais je n'ai commencé à vraiment l'apprécier que vers 15/16ans, à l'age béni de l'adolescence où le mélange de tristesse et d'espoir qu'il dégage me touchait vraiment.
Depuis, je me suis procuré presque tous ses albums et je me réfugie souvent dans ses chansons, où le son grave et moelleux de sa voix m'enveloppe et me protège. I'm Your Man pour le peines de coeur, So Long Marianne pour les moments de blues,...

15ans que Leonard Cohen m'accompagne.
15ans qu'il a arrêté les tournées.
Et voilà que cette année il reprend la route ! Je n'en croyais pas mes oreilles. Ni mes yeux quand j'ai pris les billets il y a 3 mois.

Le grand jour c'était vendredi. Direction Lörrach, une petite ville d'Allemagne qui organise tous les ans le Stimmen Festival.
La place du marché est noire de monde ; au milieu, une grande scène de plein air, et le public qui retient son souffle lorsqu'il apparaît sur scène. Tout le monde est hypnotisé.
Le concert est un vrai moment de poésie, où même les présentations des musiciens sont mélodieuses. Sa voix, suave, douce, grave, chaude, emplit l'air et le temps s'arrête. J'ai à la fois envie de fermer les yeux et de me laisser flotter avec le public (sauf que le public est un peu agité dans mon coin) et de les garder grands ouverts pour ne pas rater une miette de sa prestation, de cette silhouette au loin si élégante et belle avec son costume noir, son chapeau et ses cheveux gris. Je suis sous le charme.

Vendredi, malgré les quelques 5.000 personnes autour de moi, Leonard Cohen a chanté rien que pour moi. Depuis, je flotte encore sur un petit nuage...



J'ai été époustouflée par tout l'énergie qui se dégage de cet homme, par sa prestance, sa présence. S'il existe quelque chose comme une aura, la sienne devait rayonner à des kilomètres à la ronde ce soir-là.
J'espère que ce beau moment, ce concert mémorable, restera gravé pour longtemps dans ma mémoire.

Je suis tellement contente d'avoir pu être là !


Je vous mets pas la plus connue, tant qu'à faire...

Photos de Juri JUNKOV sur www.stimmen.com/de/fotogalerie

2 commentaires:

Fyfe a dit…

Ben je connais pas très bien moi.... 15 ans à rattraper ??

Cely a dit…

Fyfe,
Un peu plus de 15 ans en fait... Son premier album date de la fin des années 60 je crois... (eh oui je suis allée voir un papi de 75ans en concert :o) )
Mais je suis sûre que tu en connais qq unes (Halleluya au moins), I'm your Man elle est assez connue aussi.
En tout cas je te recommande chaudement !