mercredi 18 juin 2008

Petite annonce

Décidément, les transports en commun, ça a souvent du bon !
Hier après-midi, je devais me rendre, dans le cadre de mon boulot adoré (du moins quand il me permet de m’évader un peu de mon bureau et de prendre l’air en assistant à diverses réunions à l’extérieur) à une conférence à l’autre bout de la ville. Voire même plus loin que le bout : la verte banlieue fleurie. Loin, donc ; trop loin pour mes petites gambettes et mon fidèle destrier. Je décide tout de même de bicycletter jusqu’au centre ville et d’y prendre un tram qui m’emmènera vers cette mystérieuse et lointaine destination banlieusarde.

Dans le tram plein qui arrive, je monte directement derrière la cabine du conducteur et me concentre sur la musique que mon MP3 m’injecte dans les oreilles.
Quelques stations plus loin le tram est presque vide, de même que la batterie de mon lecteur. C’est là que je remarque, dans sa cabine vitrée et verrouillée, le conducteur qui me tourne le dos. De là où je suis, je ne vois qu’un dos et un bras. Le bras ayant l’air prometteur et afin de tromper l’ennui que provoque le silence qui a envahi mes oreilles et l’absence de discussions à épier, je commence à scruter ce bras et ce dos à la recherche d’indices sur la personne à qui ils appartiennent. Tiens, un sourcil dans le rétro ; une joue, un œil...
Toute à mes pensées, j’essaie de recomposer l’image qui correspond à ces échantillons et je ne me rends pas compte que l’image en question est bien vivante et qu’elle a remarqué mon petit jeu. J’ai failli sursauter comme une gamine avec les doigts dans le pot de nut’ quand j’ai aperçu un visage tout entier dans le rétro, un visage qui me regarde, qui sourit et… bon sang quel sourire !

Il s’avère que le bras si prometteur appartient bel et bien à un jeune homme ma foi tout ce qu’il y a de plus charmant, lequel entreprend de me faire de l’œil par rétro interposé. Ce petit jeu de regards dure quelques stations, jusqu’à ce qu’arrive celle où je dois descendre. Un arrêt avant le terminus, j’ai bien envisagé de rester un peu plus mais j’étais déjà en retard pour la conférence (retard, mon 2e prénom…). Maudits soient les horaires !! Je quitte donc le tram avec un petit signe de la main et le sourire aux lèvres.

Ce n’est qu’environ 10mn plus tard que je réalise que je n’ai pas eu la présence d’esprit de sortir un morceau de papier (ou ma carte ! bon sang je ne suis pas encore au point en gestion de cartes de visite !!) pour laisser mes coordonnées, et que lui n’ayant pas ouvert sa petite cloison pour communiquer, il n’y a à peu près aucune chance que je retrouve ce garçon au joli sourire et bras prometteur… Déception !

Après ma conférence, et quelques cogitations plus tard, je décide finalement de ne pas m’avouer vaincue aussi facilement et faisant fi du ridicule, je contacte la compagnie de transport pour tenter de lui laisser un message. Sans succès.
Plouf-plouf font mes espoirs en s’écrasant en plein océan…

Évidemment, rien ne me dit que Monsieur Charmant n’était pas en réalité Monsieur Plouc-Fini et dans la mesure où ne s’est pas parlé, on ne peut pas dire que je rate quoi que ce soit…
Mais quand même, qui sait…

Moralité :
Afin de ne pas finir comme un pauvre sot,
Suis à l’avenir les conseils de l’Escargot
Ne sois pas timide, donne ton numéro !

Ceci dit, et comme le net réserve parfois des surprises, je ne peux pas m’empêcher :
Charmante JF cherche conducteur de tram rencontré de dos et de rétro ce mardi 17 juin autour de Strasbourg. Si tu te reconnais dans cette histoire, laisse un petit mot.
Et en plus je parie que ça ravira les lecteurs ;o) !

9 commentaires:

zofia a dit…

Ah là là tu es géniale ! :)
Moi, ça aurait été la timidité qui m'aurait empêché de laisser mon numéro.
Peut-être qu'il tombera sur ton annonce, ça serait bien... ;)

Fyfe a dit…

Il faut reprendre le tram à la même heure ;) (c'est quoi le planning des conferences là bas ?)

fashion a dit…

Il faut te poster à un arrêt de tram et attendre jusqu'à ce que ce soit lui aux commandes (en espérant que ce ne sera pas son jour de repos:))). A Paris, sur les lignes de bus, on retrouve les mêmes conducteurs tous les jours (mais pas forcément aux même horaires) : ce doit être la même chose dans le tram strasbourgeois! Je te le souhaite! Et on va dire qu'avec un aussi beau sourire, il ne peut pas être plouc! :))))

Cely a dit…

Zofia,
Bon je suis pas encore super à l'aise dans mes baskets dans ce genre de situation, hein, la preuve je me retrouve bredouille ;o)
Mais c'est vrai qu'il y a qq années j'aurais rougis dans mon coin, limite je me serais planquée sous une banquette...
Ce serait marrant qu'il tombe sur cet article en effet ;o)

Fyfe,
J'y ai bien pensé mais je peux paaaaaas : la conférence était pendant mes heures de boulot, et sur une ligne que je prends jamais en plus... (bouhouhou)

Fashion,
Héhéhé je me vois bien passer mon samedi aprem à un arrêt, affrontant vents et orages, pour finalement tomber sur lui après 3h d'attente, le cheveu en bataille et l'air hagard ;o) Huhuhu
Une chose est sûre en tout cas c'est que je scrute comme jamais les cabines de conducteurs de tram depuis !

Denis a dit…

Tu as la possibilité de refaire le même trajet à la même heure demain, j'y connais pas grand chose mais ils doivent avoir des planning assez identiques sur toute la semaine.

Cam a dit…

c'est trop chou ! Mais j'avoue j'aurai ruminé, mais n'aurai certainement rien osé !!!!

Sinon, dans le genre petites annonces, dans Libé y'a la rubrique les transports amoureux... ça peut marcher?

Cely a dit…

Denis,
Je sais pas s'ils ont des plannings réguliers sur la semaine, mais c'est vrai qu'en hiver quand je prends le bus je retrouve souvent les mm chauffeurs. Le truc c'est qu'à moins d'avoir une autre conférence ds les parages, ce qui n'est pas près d'arriver, je ne peux refaire le mm trajet à la mm heure que si je prends un jour de congé... Mais ptet que samedi...

Cam,
Oui j'ai pensé à cette rubrique mais en fait j'ai un peu peur de me retrouver harcelée par plein de tarés...

Cam a dit…

ah oui, j'avais pas vu ça comme ça...
en créant une adresse mail spéciale et en demandant un truc que seuls vous 2 pouvez connaitre?
(je sais l'heure du tram, le N°, la couleur de ton chemisier...)

Cely a dit…

Cam, oui j'ai des éléments secrets : ici non plus j'ai pas tout dit. Mais bon, pas envie d'aller jusqu'à l'annonce. Pis là c'est trop tard. Ne reste plus qu'à laisser faire la magie du hasard ;o)