lundi 28 avril 2008

But then "pop" goes my heart...

Dimanche soir, devant la nullité des programmes télé (il y avait bien Sept ans au Tibet sur la TNT, mais j'étais pas en conditions) et une grosse envie de soirée pelotonnage sous la couette, j'ai nourri mon lecteur DVD avec Le Come-Back.

Je l'avais loupé, à mon grand regret, à sa sortie en salles et je mettais de grands espoirs dans cette petite comédie romantique, que j'imaginais dans la juste lignée de Coup de Foudre à Notting Hill ou Love Actually. Sachant que Hugh Grant est en général une valeur sûre, j'avais pas trop de chances de me tromper.

Alex Fletcher est l'un des deux membres du célèbre groupe PoP, idole des années 80. Après leur séparation, pendant que l'un devient une superstar en solo, l'autre (Alex - Hugh Grant) continue péniblement à entretenir sa gloire passée en ressassant ses vieux tubes devant des fans vieillissantes. Le fond du gouffre presque atteint, il rencontre Sophie (Drew Barrymore) avec qui il va tenter de retrouver la gloire en écrivant en quelques jours un tube pour une jeune idole moderne.
Leur parcours sera semé d'embûches, de désillusions et de remise en question, mais la vie sur grand écran est rose bonbon et ils finiront par trouver amour, gloire et prospérité (la beauté, ils l'avaient dès le départ...) dans les bras l'un de l'autre.

Bien que nettement moins bon que ses congénères sus-cités, cette petite guimauve rose n'en est pas moins plaisante. Elle a notamment l'avantage de montrer Hugh Grant sous un jour un peu (très peu) différent pusque cette fois-ci il chante (oui-oui pour de vrai : c'est lui sur la bande son). Et plutôt pas mal d'ailleurs. A part ça, le scénario est vraiment léger (la scène finale du concert est un peu trop cousue de fil blanc à mon goût) et le film franchement fleur bleue. Mais les dialogues sont percutants et le jeu des acteurs (en particulier les deux principaux, mais pas que) rafraichissant.
L'intérêt du film (outre le génial clip de la chanson "PoP!" qui fait l'ouverture du film) repose d'ailleurs tout entier sur le charme de Hugh Grant et son sourire ravageur. C'est peu, mais c'est suffisant !
Le Come Back (Music and Lyrics) de Marc Lauwrence, 2007, avec Hugh Grant et Drew Barrymore.

Ma note : **

Mon barème :
O => à éviter
* => décevant
** => plaisant
*** => très bon
**** => à ne pas louper !


11 commentaires:

Fyfe a dit…

vu dans l'avion, et ma foi ça correspondait exactement à mes humeurs d'avion (à savoir : syndrome de dérèglement hormonal, blues, et envie de pleurer ;) ).
j'ai bien pleuré, c'était cool :)

Cely a dit…

Fyfe, tiens c'est marrant j'étais pas ds un avion, les hormones dans leur état habituel et pas d'envie de pleurer et pourtant... ben j'ai pleuré aussi...
Irrécupérable je suis.

Fyfe a dit…

Haha va savoir, si ça se trouve j'aurais aussi versé ma larme hors avion ;)

Cely a dit…

Irrécupérable toi aussi on dirait ;o)

morgane a dit…

ouais j'avais passé un bon moment aussi ...

Cely a dit…

Morgane, un bon moment avec Hugh c'est un peu un pléonasme, non ? ;o)

fashion victim a dit…

Ah, moi je lui mets trois étoiles! :)))

Mady a dit…

Tout le monde 5enfin, au moins toutes les filles) aiment Hugh pour ça : on sait qu'on va pleurer ou au moins s'émouvoir à un moment ou à un autre... de quoi faire devenir tout le monde fleur bleue!

Cely a dit…

Fashion Victim,
Quatre étoiles pour la prestation de Hugh, mais une seule pour le manque d'épaisseur du scénario...
Même si en ce qui me concerne son sourire suffit largement pour me faire passer une bonne soirée ;o)

Mady,
Woui, depuis quatre mariages Hugh est une valeur sûre des soirées de filles !!

zofia a dit…

Ah le sourire d'Hugh Grant *bave*

Cely a dit…

Zofia,
Héhéhé, je vois qu'on se comprend ;o)